La Baule+

32 // Février 2019 I ls sont courageux et ils font toujours l’admira- tion des promeneurs : les Canards givrés ont pris l’ha- bitude de se baigner chaque dimanche à Pornichet, quelle que soit la météo, entre oc- tobre et avril. L’association compte une soixantaine d’adhérents qui se retrouvent pour ce bain collectif d’envi- ron un quart d’heure, alors que la température de l’eau en hiver ne dépasse pas les 8 à 10 degrés. Est-ce parce qu’il est dangereux de se baigner seul, que les Canards givrés se réunissent chaque di- manche ? Muriel Prince, pré- sidente de l’association, sou- ligne : « Il y a des gens beaucoup plus courageux que nous qui se baignent tous les jours de l’année ! La plongée sous-marine néces- site de ne pas être seul, mais le bain n’est pas dangereux, il n’y a pas de risque majeur. Je dirais simplement que c’est beaucoup plus pour la convivialité, mais évidem- ment aussi pour la prudence. On se soutient les uns les autres et on s’encourage. Le fait d’être ensemble est très positif » . En plus, c’est bon pour la santé : « Les bienfaits du froid sont de plus en plus reconnus par les médecins et c’est incontestable. Il y a un phénomène, le corps a des capacités beaucoup plus im- portantes que celles que nous lui connaissons, donc le corps s’adapte très vite, et ce phénomène est très béné- fique. La seule contre-indi- cation serait d’avoir un cœur fragile. Sinon, il n’y en a pas d’autre. Ensuite, les Canards givrés sont rarement ma- lades l’hiver et nous passons à côté de toutes les pertur- bations que nous connais- sons, grâce au froid ». Ce- pendant, Muriel Prince Les Canards givrés ne craignent pas l’eau froide reconnaît aussi qu’il faut une certaine dose de courage : «L’entrée dans l’eau est dif- ficile, il ne faut pas se leur- rer. On a l’impression d’être saisi comme dans un étau et on bouge petit à petit. Il y a même une sorte d’euphorie qui se crée, il y a véritable- ment un bien-être que l’on ressent immédiatement et, quand on ressort, on n’a vraiment pas froid puisque le corps s’est habitué ». La présidente de l’association tient à remercier la mairie de Pornichet pour son aide : «Nous nous baignons tous les dimanches, un dimanche à 11 heures 30, le suivant à 15 heures, à la hauteur du 80, boulevard des Océanides à Pornichet, parce que la mairie de Pornichet a eu la gentillesse de mettre à notre disposition un local sur la plage : c’est le poste de se- cours qui est utilisé l’été et nous pouvons l’utiliser l’hi- ver pour nous changer et, évidemment, nous rhabiller quand la météo n’est pas très clémente ». Pratique : Renseigne- ments via le site des Ca- nards givrés (taper Ca- nards givrés sur un moteur de recherche) ou contacter Muriel Prince au 06 62 35 00 34. Le bain des Canards givrés dimanche 27 janvier 2019 dans une eau à 9 degrés !

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEyOTQ2