La Baule+

34 // Juillet 2018 S ébastien et Delphine Meyer ont ouvert les bureaux de Mon Puits.com dans l’immeuble Constens, à l’entrée de La Baule, or leur métier est celui de puisatier ! Mais qui peut donc avoir l’idée originale d’installer un puits au cœur de La Baule ? Certes, on peut être surpris au début, mais lorsque Sébastien et Del- phine présentent leur acti- vité, on comprend que prati- quement tous les Baulois qui ont un jardin sont concernés et peuvent réaliser de belles économies. Sébastien est issu d’une famille de puisatiers et son grand-père a installé de nombreuses pompes en Afrique, notamment au Sa- hel, avec 80 personnes sous ses ordres. Autant dire que le fils du puisatier est quasi- ment né au bord d’un puits : « C’est un vieux métier. Nous faisons de la réhabilitation de puits, mais nous avons surtout un procédé pour capter l’eau dans le sable, principalement à La Baule où nous avons une nappe d’eau proche du sol, à quelques mètres de profon- deur : c’est une eau de bonne qualité. C’est un procédé qui n’engendre aucun dégât. On peut intervenir dans des tout petits espaces, tout est réa- lisé dans la journée, et on ar- rive ensuite à avoir de l’eau à volonté pour l’arrosage ou pour alimenter sa piscine. Évidemment, cela reste éco- nomique face à un forage classique qui descend à plu- sieurs dizaines de mètres de profondeur dans le rocher, avec des qualités d’eau qui sont souvent douteuses… » D’ailleurs, c’est un procédé familial qui ne fonctionne que dans le sable ou dans des terrains sablonneux ou allu- vionnaires, c’est-à-dire au bord des fleuves ou sur le lit- ZAC AUCHAN (À CÔTE DE DARTY) TRIGNAC Tél. 09 86 11 63 75 - stnazaire@magasins-gautier.fr Jours et horaires d’ouverture sur www.gautier.fr NOCTURNE de Preface De jour comme de nuit 10 ANS GARANTIE Profitez des soldes du 27 juin au 07 août toral. À La Baule, ils peuvent travailler dans un jardin de 100 mètres carrés pour avoir ensuite de l’eau à volonté : « Il ne faut pas imaginer une grosse foreuse. Tous nos ou- tils sont faits maison, puisque c’est une invention familiale. C’est un petit tré- pied et nos outils sont accro- chés par des câbles. On creuse avec un petit matériel à main, c’est assez silencieux et on ne fait pas de dégâts.» Le résultat est surprenant parce que Sébastien et Del- phine rappellent que La Baule est bâtie sur une dune de sable qui absorbe énormé- ment d’eau : « Tout le monde a remarqué que lorsque la mer se retire à marée basse, on aperçoit toujours de l’eau qui s’écoule. Cette eau, c’est de l’eau douce, c’est le trop- plein de la nappe phréatique Mon Puits.com : le fils et la belle-fille du puisatier à La Baule… qui repart à la mer. La nappe d’eau est retenue par le rocher qui est sous la dune et, au fil du temps, avec les précipitations, le sable se gorge d’eau comme une éponge et nous avons donc de l’eau absolument partout dans la baie de La Baule. La seule incertitude repose sur l’épaisseur de la nappe et la profondeur à laquelle on la retrouve. Mais nous avons déjà réalisé plus d’une cin- quantaine de captages d’eau sur La Baule et, en nous in- diquant la rue, on arrive à savoir où est l’eau, à un mètre près ». Concrètement, c’est aussi une source d’éco- nomies importantes pour les acquéreurs de puits : « Le captage d’eau revient à 2000 euros TTC et il faut compter 3500 euros TTC pour une installation complète avec le captage, une pompe et un robinet. Au- jourd’hui, nous sommes presque 5 euros le mètre cube à La Baule et, pour une personne qui a un arrosage automatique, c’est rentabi- lisé dans les trois ans. C’est un ouvrage à vie. Nous avons eu des clients qui consommaient jusqu’à 1000 mètres cubes par an, l’instal- lation est donc automatique- ment remboursée dans l’an- née. Nous installons des compteurs d’eau dans toutes nos installations et cela per- met à nos clients de savoir à partir de quel moment ils ont rentabilisé leurs investisse- ments et quelles sont les éco- nomies générées derrière ». Contact Mon Puits.com : 06 43 96 21 39 ou 02 40 88 01 58. Labarrière en liberté : Le billet quotidien de Dominique Labarrière. En direct, du lundi au vendredi à 8h10 sur Kernews 91,5 FM. Rediffusion le samedi entre 8h10 et 9h00.

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEyOTQ2