La Baule Optique : l’indépendance et la proximité pour le meilleur service

Si l’on considère que la vue est un bien essentiel, alors il faut savoir choisir son opticien. Or, il est parfois difficile de s’y retrouver entre les réseaux, les franchises ou les indépendants… La Baule Optique se positionne dans cette catégorie supérieure, celle des vrais opticiens indépendants qui connaissent leurs clients, qui choisissent leurs produits et qui développent de nouveaux services. Guillaume Salazard est aux commandes de l’enseigne puisqu’il a repris les parts de son ancien associé, Laurent, et il reste évidemment le gérant du magasin qui a été réaménagé avant l’été. Au cours de ces derniers mois, l’équipe s’est étoffée avec l’arrivée de Mathilde Sculo. Claire Bothorel est toujours là, ainsi que Sandrine, l’épouse de Guillaume. Ici, les vendeurs ne sont pas des commerciaux, mais des opticiens, chaque client a donc la garantie d’être conseillé par un vrai professionnel. Guillaume a également voulu développer de nouveaux services, comme la prise en charge du tiers payant : «Nous le faisions peu, mais aujourd’hui nous sommes référencés par les différents groupements, comme depuis le mois dernier auprès de la MGEN, qui est notamment la mutuelle de l’Éducation nationale». L’équipe de La Baule Optique privilégie la qualité de service puisqu’elle a été la première enseigne de la presqu’île à obtenir la certification Bureau Veritas, il y a trois ans, validant une organisation garantissant le meilleur service aux clients. Mais c’est aussi ce positionnement assumé d’«opticien de quartier» qui permet à l’équipe d’être encore plus efficace : «Nous connaissons nos clients, puisque nous sommes là depuis 13 ans. Donc, que ce soient des Parisiens ou des Nantais, comme des habitants à l’année, nous pouvons mieux les suivre. Il est parfois important d’avoir l’historique de ce qui a été fait, d’orienter notre client quand on apprend qu’il change de métier, par exemple, ou de réadapter légèrement les lunettes en fonction de ses habitudes… Si nous ne connaissions pas nos clients, tout cela serait impossible…»

Des lunettes différentes et adaptées

L’indépendance de La Baule Optique lui permet également de proposer des marques différentes, élégantes, parfois originales, mais bien sûr aussi des marques reconnues : «Nous avons pris le temps d’aller choisir chez les fabricants toutes les montures que nous proposons». Généralement, les acheteurs des réseaux ou groupements négocient leurs achats en gros selon des éléments purement financiers, alors que Guillaume et son équipe privilégient des critères de qualité et d’esthétique : « Nous nous adressons à une clientèle qui recherche un produit adapté qui lui sera propre. Cela nous permet de proposer des lunettes différentes, comme des montures avec des produits naturels, en corne de buffle par exemple. Nous travaillons avec des marques françaises ou européennes, notamment danoises ou suédoises, qui proposent de très belles lunettes naturelles». Guillaume défend avec fierté l’essence de son métier d’opticien : «Nous vendons des lunettes, mais le métier d’opticien c’est d’abord la technicité, c’est-à-dire savoir adapter une ordonnance, par exemple. L’analyse des besoins est essentielle dans la satisfaction de nos clients. Nous avons notre propre atelier de conception et de réparation, et le système de vente fait la différence…» La Baule Optique continue d’être à la pointe dans tous les domaines, notamment en proposant les nouvelles générations de verres Essilor. L’enseigne a également le label «Opticien expert Eyecode» pour proposer cette technologie qui intègre le centre de rotation de l’œil dans le calcul et la fabrication personnalisée des verres.

La Baule Optique, 4 avenue Lajarrige à La Baule. Téléphone : 02 40 11 13 33.