CRPI : le meilleur de la technologie en matière d’alarmes et de vidéosurveillance pour dissuader les cambrioleurs !

Les cambriolages sont en forte hausse depuis quelques années, chez les résidents secondaires comme chez les résidents à l’année, et il devient indispensable d’avoir un système d’alarme et de vidéosurveillance. Dans ce domaine, la technologie a beaucoup évolué et la traditionnelle sirène qui se met en route quand on fracture une porte est largement dépassée et surtout inefficace puisqu’elle n’empêche pas le cambrioleur d’entrer. Aujourd’hui, les systèmes de sécurité digne des films hollywoodiens sont à la portée de tous. Cela fait plusieurs années que la société CRPI, basée à Saint-Nazaire, est reconnue pour son savoir-faire dans le domaine des métiers de l’informatique, matériels, câblages, réseaux, mais aussi de la sécurité et de la téléphonie. L’entreprise s’est diversifiée avec l’arrivée des nouvelles technologies de surveillance en proposant ses offres aux professionnels, comme aux particuliers. Jean-Luc Dallérac, gérant de CRPI, a voulu proposer l’offre la plus efficace : «Nous avons réfléchi à ce que doit être une protection la plus efficace possible. Aujourd’hui, une installation traditionnelle se compose de détecteurs volumétriques installés à l’intérieur de la maison et associés à une sirène extérieure. C’est quelque chose qui ne nous convient pas, parce que ce n’est pas suffisamment dissuasif. En effet, pour que l’alarme se déclenche, il faut que le voleur entre, ce qui est un peu ridicule pour un système d’alarme ! La technologie actuelle nous permet d’être beaucoup plus efficaces. Nous voulons détecter le voleur avant qu’il ne pénètre dans la maison». Que ce soit pour un appartement, une maison, des bureaux ou un entrepôt, la protection extérieure permet justement de détecter la présence du cambrioleur avant qu’il ne s’introduise. Concrètement, Jean-Luc Dallérac souligne : «Plusieurs solutions existent. L’une d’elles consiste à fixer des capteurs sur les ouvertures (fenêtres, portes, baies vitrées, porte de garage). Si un voleur tente une effraction, l’alarme se déclenche et la sirène se met à sonner, le propriétaire est prévenu en même temps par téléphone et (ou) SMS, alors que l’intrus se trouve encore à l’extérieur, puisque le principe du capteur est basé sur la détection des vibrations, chocs et ouvertures. En outre, on peut mettre en place plusieurs scénarios au moment du déclenchement de l’alarme : par exemple, allumer les lumières, fermer les volets, déclencher sur action un générateur de brouillard…». Le propriétaire peut consulter à n’importe quel moment, via son ordinateur ou son smartphone, les caméras de surveillance et, lorsqu’il est prévenu d’un risque d’intrusion, il peut immédiatement agir en appelant la police ou la gendarmerie, tout ceci alors que le voleur n’a même pas encore pénétré dans la maison. CRPI travaille également beaucoup pour les professionnels : «Nous avons eu une demande d’un marchand de bateaux de la région qui s’est fait cambrioler alors qu’il possède sur son parc des bateaux en hivernage. Le système mis en place permet de protéger chaque bateau et de déclencher l’alarme dès que le voleur essaie d’y toucher. Nous pouvons aussi connecter par radio sur cette centrale des détecteurs infrarouges que l’on installe sur des bâtiments, avec des faisceaux de 12 mètres de longueur sur 90°, ou des faisceaux de 25 mètres de longueur sur 20° pour protéger des parking, des clôtures…». Le cœur du système c’est la centrale qui est connectée par Internet sur un serveur externalisé (Cloud). Le système d’alarme est indépendant du réseau électrique (protection de la Box Internet par onduleur). Si, depuis l’extérieur, le cambrioleur essaie de couper l’électricité ou l’Internet, une puce GSM prend immédiatement le relais pour maintenir la connexion. CRPI a voulu proposer le meilleur de la technologie à ses clients et, aujourd’hui, on peut dissuader le cambrioleur d’entrer dans le local à protéger, alors que l’alarme traditionnelle se met généralement en route lorsque c’est trop tard, c’est-à-dire quand le voleur est déjà entré dans la maison… En plus, la technologie est aujourd’hui très accessible, puisque le coût d’une installation de base commence à 700 euros.

CRPI, 16, rue Vincent Auriol à Saint-Nazaire. Tél. 02 51 76 37 37. Courriel : info@crpi.fr

 

Tag-CRPI-1

Les détecteurs infrarouges mis en place par CRPI permettent de détecter la présence d’un intrus sur plusieurs mètres et de déclencher une alarme en appelant le propriétaire avant l’intrusion.